Sunday, April 17, 2005

Sur l'échiquier politique russe

Surprise : Gary Kasparov, le plus fort joueur de la fin du XXème siècle et du début du XXIème, vient à 41 ans d'annoncer la fin de sa carrière.

On l'imagine jeune retraité en train de passer des jours tranquilles auprès de sa femme et de ses enfants. Mais non, le tenor des 64 cases décide d'enchaîner par une carrière politique.

Ses atouts, sa notoriété internationale, sa volonté farouche et contrairement à Bobby le fantasque, son image exemplaire dans de nombreux pays.

Alors, il se lance dans la création d'un parti démocratique en Russie. C'est pas gagné :+). Seulement en politique contrairement aux échecs, ce ne sont pas les grand-maîtres qui jouent les meilleurs coups. La preuve, au cours d'un rassemblement, Gary reçoit un upercut avec jeu d'échecs d'un soit disant admirateur...

le + d'infos

2 comments:

Poker Master said...

Garry ferait mieux de rester dans les échecs. Je suis pas sûr que ce grand champion de logique et de calcul puisse évoluer dans un monde d'information incomplète ou les règles changent constamment. Quid des echecs et de la politique....

"Poker is cool"

GMI Jean-Luc CHABANON said...

Possible mais Gary a toujours montré qu'il était prêt à relever tous les défis. Il serait intéressant d'avoir l'avis d'un russe à ce propos. On pourrait en savoir plus sur les déclarations de Gary en Russie pour mieux cerner sa position face au gouvernement de Vladimir Lputin.